Le plastique, une seconde vie [Conférence Maison&Objet 2019]

le plastique une seconde vie

À l’occasion du salon Maison&Objet Paris de septembre 2019, de nombreuses conférences ont été organisées autour de l’habitat, de l’objet, du monde du travail et des métiers qui gravitent autour du lieu.

Rossana Orlandi, designer

Rossana Orlandi

CréaCours a assisté à la conférence Le Plastique, une seconde vie, animée par Clara Le Fort, rédactrice et directrice artistique qui a reçu comme invités la prestigieuse designer Rossana Orlandi, fondatrice de Guiltless Plastic (Projet de design international regroupant des centaines de designers qui s’unissent ou se challengent dans la réutilisation du plastique) et du designer Alexander Schul.

Sous le nom de Guiltless Plastic, se cache un projet à grande échelle où tous les designers, ingénieurs et créateurs travaillent pour que le plastique recyclé et transformé devienne un matériau d’avenir. Rossana Orlandi souhaite lever le sentiment de culpabilité qu’on éprouve face à l’utilisation du plastique vu comme un déchet encombrant. Elle ouvre le champ des possibles afin que le plastique soit vu comme une opportunité de création.

« Gaspiller est un mot que l’on doit mieux apprendre. Acheter peut signifier Gaspiller. Le designer doit en être conscient et doit éviter de gaspiller quand il crée. »
Rossana Orlandi, Conférence Maison & Objet Paris septembre 2019

Le progrès peut venir des concepteurs d’objets

Selon elle, vivre sans plastique est une utopie, mais on peut vivre sans plastique jetable ! Sur de nombreux aspects, elle souhaite que l’on conçoive autrement : au niveau industriel, textile, packaging, communication et sensibilisation. Ses appels à projets ont rassemblé plus de 300 idées venues de 50 pays différents, car, l’initiative doit, entre autres, venir des créateurs, designers, concepteurs puis fabricants d’objets.

conference-rossana-mo

Un objectif au coeur du projet de Rossana est d’aider les gens à transformer les déchets en objets de valeur. Beaucoup de sponsors ont rejoint la fondatrice de Guiltless Plastic, car cette cause nous concerne tous. On achète, puis on jette : il faut changer nos habitudes et le designer a sa part de responsabilité, car il peut donner une valeur au gaspillage en le réutilisant. Le designer doit être conscient que, quand il crée, il doit éviter de gaspiller et penser toute la conception dans une démarche durable.

Le rôle majeur de la formation et de la sensibilisation

Si le designer est responsable, les écoles de design le sont tout autant. À CréaCours, nous soutenons ce type d’initiative et c’est aussi la raison pour laquelle nous rédigeons cet article et emmenons nos élèves à des salons professionnels comme Maison&Objet. Aller à la rencontre des designers de demain et des influenceurs d’aujourd’hui est une source d’inspiration précieuse pour travailler ensemble dans un projet durable, surtout vis-à-vis du plastique.

Un autre point qui nous concerne tous cette fois, c’est la méconnaissance flagrante qu’il y a autour des différents types de plastiques. Tous les plastiques ne sont pas recyclables et il y a des plastiques meilleurs que d’autres en termes de durabilité. Il serait intéressant sur ce point d’améliorer la communication et la formation de tout un chacun dans la connaissance du plastique.

Alors pour en savoir plus sur les types de plastiques, nous vous conseillons cette ressource très bien faite qui vous aidera à comprendre ce que signifie le petit numéro dans un triangle présent sur tous les emballages en plastique  

Et pour voir le replay de la conférence et en apprendre plus sur les différents lauréats du challenge Guiltless Plastic, voici la vidéo (en anglais) proposée par Maison&Objet Paris :