Photothérapie ou LOL Project, comment la photo peut-elle nous aider à aller mieux ?

Photothérapie et lol project

Penser à soi-même, s’accepter tel que l’on est, prendre de la distance par rapport au jugement des autres… Les objectifs de la photothérapie sont nombreux, mais participent tous à une plus vaste ambition : le développement personnel. Sous bien des formes, la photothérapie s’avère utile et parfois même communicative, comme avec le LOL Project.

La photothérapie pour retrouver confiance en soi

Apparue en Amérique du Nord, la photothérapie se développe fortement, depuis plusieurs années, en Europe et plus particulièrement en France. Destinée à renforcer l’estime de soi et à apporter une aide dans le développement personnel, la photothérapie repose avant tout sur le lâcher-prise.

Le photographe professionnel, formé aux techniques de cette nouvelle discipline, vous aidera ainsi à vous afficher tel que vous êtes. Contrairement à une séance photo traditionnelle, où vous cherchez à séduire et à plaire à l’instar d’un mannequin, la photothérapie vous amène à vous exprimer librement grâce à votre posture et vos gestes.

Le rire comme moyen de communication, le LOL Project

Pour atteindre son objectif, le photographe associera à sa séance plusieurs disciplines, qu’il choisira en fonction de ses préférences et de ses prédispositions, comme la psychologie, la sophrologie ou encore le yoga…

Les photos visent à améliorer la confiance en soi et à relativiser le jugement des autres. L’image se transforme en un véritable miroir et doit alors être vue du plus grand nombre, afin de permettre au sujet concerné de se confronter au regard d’autrui.

Initié en 2009, le LOL Project représente aussi une forme de photothérapie. Ici, tous les photographes, professionnels ou amateurs, possesseurs d’appareils sophistiqués ou de Smartphones, participent en immortalisant les rires des personnes qui les entourent ou qu’ils croisent.

Un simple LOL ou un fou rire immortalisé sur une photo, et voilà le LOL Project, qui passionne autant les créateurs que les spectateurs. Comme quoi, même aujourd’hui, le rire reste communicatif…